Ça y est, vous avez décidé de passer de la randonnée à la journée aux itinérances sur plusieurs jours. Dormir sous les étoiles, porter tout ce dont vous avez besoin sur votre dos ; l’occasion de se déconnecter du stress quotidien de la ville et de la vie urbaine.

Bien qu’il n’existe pas de modèle universel permettant de planifier toutes les randonnées de plusieurs jours, certaines questions et problèmes fondamentaux doivent être abordés avant de partir dans la nature:

  • Seul ou en groupe ?
  • Préparation physique
  • Recherche sur l’itinéraire
  • Équipement
  • Nourriture
  • Météo
  • Communiquez les détails du voyage
  • L’inattendu

Seul ou en groupe ?

« Ne jamais marcher seul » peut être considéré comme judicieux pour les randonneurs débutants ou expérimentés qui s’aventurent dans des conditions inhabituelles. Il ne faut cependant pas le considérer comme une vérité d’évangile absolue. Le choix d’une randonnée en solo ou en groupe dépend de trois facteurs principaux :

  • Votre niveau d’expérience.
  • Les conditions environnementales et votre condition physique.
  • Les préférences personnelles.

Marcher seul dans la nature peut être immensément gratifiant. Toutefois, des problèmes peuvent survenir lorsque les randonneurs s’aventurent seuls sur un terrain et dans des conditions auxquels ils ne sont pas préparés. Il est donc important de toujours trouver un équilibre entre des considérations intangibles telles que la liberté, l’autodétermination et le lien avec la nature, et une évaluation réaliste de vos compétences en matière de milieu naturel.

Préparation physique

Avant d’entreprendre une randonnée de plusieurs jours, il est conseillé d’être en bonne forme. Pourquoi ? Plus vous êtes en forme, moins vous aurez à lutter, tant physiquement que mentalement. Cela est particulièrement vrai pendant les premiers jours d’une randonnée. En étant en bonne forme, vous pourrez vous concentrer davantage sur la beauté de votre environnement et moins sur la distraction que représente votre état d’épuisement. De plus, un bon niveau de condition physique avant la randonnée minimise la probabilité de blessures liées au stress ou à la répétition, comme les maux de genou et du tendon d’Achille.

Si vous débutez, vous pouvez commencer par vous fixer l’objectif de faire 10 000 pas par jour pour vous remettre en forme. Plus d’info dans l’article sur l’équivalence entre le nombre de pas, la distance et les calories consommées.

Recherche sur l’itinéraire

L’une des clés d’une expérience sûre et agréable dans la nature est la recherche avant la randonnée. Les guides, les cartes, les données météorologiques historiques, les rapports de voyage d’autres randonneurs ; les voyages en milieu sauvage peuvent être imprévisibles, mais en vous armant des connaissances nécessaires avant de partir, vous augmentez vos chances de faire face avec succès à tout ce que Mère Nature peut mettre sur votre chemin.

Une fois que vous avez obtenu toutes les informations générales relatives à votre voyage, il est temps d’élaborer les détails de votre itinéraire :

  • Estimez les temps et les distances, à la fois pour l’ensemble du parcours et pour chaque section. Aidez-vous des fiches rando Hikamp bien sûr!
  • Déterminez les emplacements de camping possibles ou d’hébergements.
  • Repérez l’emplacement des sources d’eau si vous êtes en autonomie.
  • Identifiez les points de repère notables et/ou les points de référence le long de l’itinéraire choisi.
  • Notez les zones potentiellement dangereuses et les itinéraires d’évacuation possibles en cas de scénario catastrophe (voir Météo ci-dessous).
  • Équipement (voir mes différentes listes d’équipement en fonction de votre randonnée)

Étudiez le terrain et les conditions que vous êtes susceptible de rencontrer et préparez vos affaires en conséquence (voir Équipement). Gardez les choses simples. Privilégiez le nécessaire plutôt que le luxe. Passez en revue chaque article que vous prévoyez d’emporter et posez-vous deux questions : 1. En ai-je besoin ? 2. que se passera-t-il si je ne l’ai pas ? Vos propres expériences en milieu sauvage seront en fin de compte votre meilleur professeur en ce qui concerne ce dont vous pouvez et ne pouvez pas vous passer.

Trois conseils d’équipement avant la randonnée :

  1. Gardez tout votre équipement de randonnée dans une seule armoire et/ou un seul endroit. Cela vous évitera de vous précipiter à la dernière minute pour essayer de tout trouver. Je parle d’expérience personnelle sur ce point 😉.
  2. Testez vos articles les plus coûteux (abri, sac à dos, réchaud, filtre, etc.) avant de partir pour une excursion de plusieurs jours. Ce n’est jamais idéal de découvrir que votre filtre ne fonctionne pas, juste au moment où vous êtes sur le point de  » purifier  » l’eau d’un étang rempli de pâtés de vache.
  3. Le même principe s’applique à vos chaussures. Quel que soit le modèle que vous choisissez, faites au moins quelques petites randonnées avant de vous lancer dans un trek de plusieurs jours. Vos pieds ont besoin de temps pour s’adapter. C’est particulièrement vrai si vous achetez des bottes en cuir, qui peuvent nécessiter des semaines de port régulier avant d’être complètement confortables.

Alimentation

Que vous soyez un gourmet, un spartiate ou quelque chose entre les deux, la nourriture jouera un rôle important dans vos projets de randonnée. Lors de voyages plus courts, d’une semaine ou moins, les réserves naturelles de notre corps sont telles que nous pouvons manger à peu près n’importe quoi et être relativement bien. Cependant, pour les randonnées plus longues, les besoins nutritionnels (c’est-à-dire les vitamines et les minéraux) entrent en jeu, ce qui nécessite un peu plus de réflexion et de planification en ce qui concerne notre alimentation sur le sentier. Idéalement, il faut trouver un équilibre entre les cinq éléments suivants : quantité, qualité, goût, variété, simplicité.

Communiquez les détails de l’itinéraire à des proches

Laissez toujours les détails de votre itinéraire de randonnée à une personne de contact responsable. Une fois que vous avez terminé votre randonnée, veillez à informer la personne de contact que vous avez terminé.

L’inattendu

Vous avez peut-être planifié votre voyage au énième degré, mais Dame Nature a ses propres idées. Lorsque vous pénétrez dans la nature, soyez aussi préparé que possible, mais allez-y avec un état d’esprit ouvert et adaptable. Les plans figés sont rarement une bonne chose lorsqu’il s’agit de voyager dans la nature.

Vous n’êtes pas connecté(e)
S’inscrire ou Se connecter