Acceptez

Acceptez l’environnement qui vous entoure. Le monde naturel est changeant par nature. Les conditions peuvent varier considérablement d’un jour à l’autre, sans parler d’une saison à l’autre. Les randonneurs qui se lancent dans la nature avec un itinéraire tout tracé se retrouvent souvent en difficulté lorsque Mère Nature fait volte-face, comme elle a parfois tendance à le faire.

Par exemple, si vous voyez que vous ne finirez pas le chemin prévu pour la journée, acceptez cela et essayez de faire étape. Sinon vous risquez de vous perdre durant la nuit, vous blesser…

Adaptez-vous

Adaptez-vous en conséquence. Une fois que vous avez fait une évaluation objective et accepté une situation pour ce qu’elle est – plutôt que pour ce que vous pensiez qu’elle pourrait ou devrait être – la théorie doit ensuite être traduite en action.

Dans la nature, les décisions doivent être fondées sur deux considérations primordiales :

1. les conditions auxquelles vous êtes confronté, et

2. la capacité, l’habileté, l’expérience et la volonté de faire face à la situation. Avez-vous la capacité, les compétences, l’équipement et l’expérience nécessaires pour affronter ces conditions en toute sécurité ? 

Appréciez

La décision est prise ; l’action a été entreprise. Il s’agit maintenant de prendre du recul. Que le défi auquel vous êtes confronté soit simple ou extrêmement difficile, vous ne gagnerez jamais rien à vous plaindre, à blâmer et à remettre en question.

En choisissant – et c’est un choix – de considérer les moments difficiles comme des occasions d’apprendre plutôt que comme des obstacles à endurer, vous vous offrez le cadeau de l’appréciation.

Pensez-y. Quels sont les moments où vous avez le plus appris dans la nature ? Est-ce lorsque le soleil brille, qu’il fait autour de 20 °C et que vous avancez sur un chemin dégagé avec de jolis paysages tout autour ? Ou bien lorsque Mère Nature déploie ses muscles météorologiques et/ou topographiques (chaleur extrême, brouillard, fortes pluies et vents violents, terrain plus difficile que prévu) et que vous n’avez pas d’autre choix que de vous laisser aller, de vous concentrer et de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour faire face à ce qui vous arrive ?

Conclusion

Les trois « A » consistent à apprendre à considérer les situations difficiles comme des tremplins plutôt que des pierres d’achoppement. Que ce soit dans la nature ou dans votre vie de tous les jours, rien ne construit la force et le caractère comme le fait de surmonter les difficultés. Cela ne signifie pas que vous devez nécessairement partir à la recherche de conditions merdiques (elles finiront par vous trouver), mais que lorsque vous serez confronté à un moment éprouvant, vous serez en mesure de reconnaître et d’accepter sa valeur, et par la suite non seulement de survivre, mais aussi de vous épanouir grâce à la façon dont vous l’aurez géré.

Librement traduit et adapté de « The Three A’s« 

Les randonnées Hikamp.

Vous n’êtes pas connecté(e)
S’inscrire ou Se connecter